08/12/2010

2100 ZONE AMA

Chapitre 4

MystèreDiapositive1.gif

 

- C'est Adam, Adam est comme mon fils. En fait, il est mon fils par l'amour que je lui porte, mais il n'est pas mon fils par mes gènes. Adam est ma raison de vivre. Viens Jo, je vais vous présenter.

Jo se dirigea vers la terrasse, franchit la fenêtre et sentit immédiatement le poids et le bruit de la vie du dehors: les arbres faisaient un doux bruit en frottant les feuilles les unes aux autres, l'air était frais, l'eau murmurait plus loin. Jo s'engouffra dans le monde réel.

- Jo, je te présente Adam

- Bonjour

Adam se tourna et la regarda droit dans les yeux, elle se sentit traversée par son regard, bleu comme un matin de printemps, bleu comme les yeux neufs de la petite Chloé il la regardait sans la voir, elle se sentait toute nue

- Adam est aveugle de naissance

- Je suis désolée

- Il ne faut pas, interrompit Adam d'une voix grave et posée, je vis ainsi depuis toujours, donc cela ne me manque pas. Et ton oncle est mes yeux. Il souriait

- Si je suis tes yeux, tu es tous mes autres sens réunis, Adam

Jo n'osait pas poser la question qui lui martelait la  tête: comment Adam avait-il atterri ici, dans cette maison chez son oncle si ce n'était pas son fils?

- Vous voulez boire quelque chose? C'était Georges qui arrivait avec des verres et des bouteilles diverses.

- Je me suis permis de fouiller un peu la cuisine, c'est mon domaine et je ne voulais pas que vous mouriez de soif.

- Merci Georges, dit Jo

Elle prit un verre de boisson pétillante et s'assit, perplexe.

- Et comment saviez-vous que j'allais venir?

- Ma chère, je ne savais pas que tu allais venir aujourd'hui, mais depuis dimanche, je t'attends, n'est-ce pas Adam?

- Oui jo, Zac a fait un ménage d'enfer, vous pouvez aller voir derrière les canapés, il n'y a plus un gramme de poussière, ni une bouteille vide qui traîne. Un sou neuf cette maison. J'ai même eu de la peine à me retrouver, tant les odeurs familières avaient été découragées par les produits de nettoyage.

Jo éclata de rire.

- Et Mman, elle est au courant?

- Je ne crois pas

- Et toi Georges, tu n'étais pas au courant?

- Non, Miss, moi je ne savais rien, c'est quand nous étions chez Mami Li, vous vous souvenez, que j'ai appris en même temps que vous que monsieur Zac vivait ici. Et je ne sais pas si Mame Kim le sait.

Georges semblait plutôt mal à l'aise

- Je suis le secret le mieux gardé de taman tu peux le croire, elle n'a aucune envie de dire qu'elle a un frère, crois-moi. Dans son milieu, pardon, votre milieu, ce n'est pas de bon ton de parler de ce genre de choses

- Je suis sous le choc. Je viens rencontrer mon oncle et j'apprends que,  si Adam est ton fils, même adoptif, j'ai donc un cousin?

- Non, Adam n'est pas mon fils adoptif, il n'a pas d'identité, il n'est jamais sorti d'ici

- Pardon? Mais c'est horrible, comment peut-il rester enfermé tout le temps?

- Certains sont enfermés dans des murs, moi je ne vois pas, alors je créé mon monde à l'intérieur, je n'ai pas besoin de sortir, mais je rentre plutôt en moi. Et mes limites sont aussi ma sécurité. Sortir, me faire attraper en étant aveugle, ne pas pouvoir justifier ma naissance, ne pas avoir d'identité et je suis bon pour le bagne ! Ou pire. Qui pourrait me défendre, qui pourrait poser des questions sur moi puisque je n'existe pas?

- Mais ce n'est pas possible, si tu t'appelles Adam, c'est que tu existes, un nom donne une identité !

- Oui, mais Adam est un nom que ton oncle m'a donné. Se tournant vers lui:

- Tu peux raconter? Je n'aime pas être au centre, le héros qui parle cela fait un peu prétentieux.

Adam sourit et cligna de ses grands yeux bleus.

 

 

07:00 Publié dans Fiction sociale | Tags : roman, genre, femme | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.