05/01/2011

2100 ZONE AMA

Chapitre 5Diapositive1.jpg

Justice

 

- Tout dépend du but de cette chaîne. Cela peut être de créer une dépendance, comme tu l'as dit, ou alors d'implanter un réseau fort et secret dans les rangs de la fac. Je ne crois pas que le seul but soit de détruire des étudiantes.

- Je suis d'accord, ça peut aussi être de faire en sorte que le maximum de filles réussissent leurs examens, je te rappelle qu'on est super proche de la fin. La fête de l'école et les examens sont pour bientôt, si des coquines sont distribuées juste avant, ça peut modifier les résultats généraux du classement. Rester la meilleure uni? Non?

- Oui, c'est une possibilité, mais dans ce cas, la directrice serait dans le coup. Et pourquoi te mandaterait-elle de regarder tout ce qui se passe

- Parce qu'elle a confiance, elle sait que je ne dirais rien si je trouve quelque chose d'anormal. Comme maintenant, je vais aller lui raconter, mais elle sait très bien que je ne vais rien dire à mes copines !

- Et à moi, tu ne crois pas qu'elle sait que tu vas me parler?

- Peut-être, c'est un risque. Mais comme j'ai été attrapée avec une coquine et que j'ai signé une déposition, elle me tient, sans doute

- Stop, arrête, je connais Angie, je ne la vois pas du tout monter un truc pareil, elle est super occupée, elle n'a pas le temps. Et en plus, tu m'as dit que ces coquines sont frelatées. Non, il y a encore une autre possibilité

- L'inconnue !

- Oui, il y a toujours l'inconnue. X est toujours inconnu. Tu peux imaginer les sociétés pharma, ou une mécène

- Ou une femme qui va mourir et qui dépense son argent pour donner des forces intellectuelles à des jeunes étudiantes...

- Bref ma fille, retourne à l'uni, va voir Angie, raconte-lui ton histoire et moi je vais faire faire des analyses. On fait le point ce soir, agent secret Jo. Venez faire un bisou à votre maman adorée

- Merci Mman, je repars.

- Au fait, tu es avec Georges?

- Oui bien sûr, et nous n'avons pas pris les tunnels de sécurité. Je suis allée voir la directrice ce matin pour demander d'arrêter ces mesures débiles, et elle ne veut pas. Enfin, je vais participer à une interview dans lequel je parlerai de la fête de l'école pour détourner l0attention de cette histoire de viol

- Ma fille, je ne comprends rien, il faut que tu m'expliques. Mais je trouve que tu te mets dans des situations un peu délicates ces temps: la zone dans laquelle tu es allée, le viol et Miss Crone, ce Georges, cette déclaration à la TV et maintenant, les coquines. Jo, rappelle-toi que ta vie, c'est tes études.

- Tu as oublié le bébé

- Le bébé ET le mariage....

- Non, le bébé, et c'est tout.

Kim soupira, en prenant sa fille serrée dans ses bras, elle lui chuchota à l'oreille:  "Fais attention, prends soin de toi. De toute façon, quoi qu'il arrive, je suis toujours là, je t'aime, comme tu es, tu es formidable. Fais juste attention à toi".

 

Jo repartit avec Georges qui emprunta un tunnel de sécurité. Arrivée à l'uni, Jo se dirigea vers le bureau de la directrice, sonna en mettant son bracelet sur la borne et entra dès qu'elle en fut autorisée. En sortant, un peu troublée, surtout par le tableau qui l'avait totalement ignorée et qui semblait dormir, elle releva un message sur son portable. A sa lecture, elle sauta en l'air en hurlant "génial" et repartit vers ses cours.

 

 

07:16 Publié dans Fiction sociale | Tags : roman, genre, femme | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.