10/02/2011

2100 ZONE AMA

Chapitre 7Diapositive1.jpg

Amour

- Allo Mami Li?

- Oui, bonjour ma chérie, alors

- Alors quoi

- Alors, il est comment mon fils?

Jo pensait à Adam, elle ne comprenait pas

- Alors, Jo, comment est Zac?

- Zac? Jo poussa un soupir. Zac, c'est un homme formidable. Comment tu sais?

- Taman est venue me rendre visite aujourd'hui, elle était tout inquiète pour toi, pour hier, cet anniversaire qui a foiré. Moi je vais te dire ma chérie, cette Nam n'est pas faite pour toi. Tu as besoin de quelqu'un de plus fort, de plus libre, de plus heureux. Il te faut une femme qui aime créer, qui aime bouger. Tu as un tempérament de feu et cette petite ne te convient pas du tout.

- Tu as raison Mami Li, mais nous nous sommes données une deuxième chance, jusqu'à mon anniversaire, le premier août.

- C'est bien, je reconnais ta mère, un esprit constructif et réfléchi. Alors, tu as passé toute la journée chez Zac ! Tu aimes ses tableaux?

Jo se fit la réflexion que Mami Li ne devait pas non plus connaître l'existence d'Adam.

- Les tableaux sont magnifiques. En fait, je n'en ai vu qu'un seul qui est en cours de réalisation. Un très grand triptyque. Dis Mami Li, tu vas bien?

- Oui ma chérie, je vais très bien. J'admire la mer depuis ma terrasse en buvant mes spritz, la vie est belle

-- Oui Mami Li, c'est vrai, la vie est très belle. Je te laisse, je dois faire mes devoirs

- Je t'aime

- Je t'aime, à bientôt.

 

Et Jo raccrocha. Donc le secret « Zac » était maintenant devenu le secret « Adam ». Et Jo sourit en pensant que la seule personne qui partageait son secret était. Georges ! Jo mangea comme une fusée, prétextant son travail pour remonter très vite dans sa chambre. C'était la dernière semaine avant les examens, et il fallait qu'elle s'y mette un peu sérieusement. Elle avait de la peine à se concentrer. Ses plaques lui semblaient lisses et ternes, grises et froides. Chaque minute, son imagination la ramenait sur la peau tendre et douce d'Adam, son odeur, son goût, ses mains sur sa peau. N'arrivant pas à se concentrer, elle décida de prendre un bain et de se coucher tôt.

 

 

07:13 Publié dans Fiction sociale | Tags : roman, genre, femme | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.