23/02/2011

2100 ZONE AMA

Chapitre 7Diapositive1.jpg

Amour

Jo ne voyait pas qui était derrière la porte, mais elle entra. Et Adam referma très vite le battant.

- Bonjour Adam

- Bonjour Jo

Adam était tout rouge, il semblait perdu sur ses jambes, ne sachant que faire de son corps, les bras ballants sur le coté.

- Entre Jo, je suis content que tu sois revenue

- Adam, je ne pouvais que revenir !

- Entre. Tu veux un café? Zac est sorti, je pense qu'il est au BarBar, comme il a vendu les tableaux, il fête avec ses potes

- Et toi, tu ne fêtes pas?

- Je ne peux pas aller au BarBar, c'est trop risqué, et je n'en ai pas envie, franchement. J'attends qu'il revienne, il sera saoul, il pleurera peut-être, et je le consolerai

- Zac, il pleure?
- Cela lui arrive, mais seulement quand il a trop bu.

- Vous avez vendu les tableaux?

- Oui, il a vendu les tableaux

- Tu sais à qui?

- Non Jo, je te l'ai déjà dit, c'est notre contrat, je ne pose pas de question. Une fois que les tableaux sont loin, ils n'existent plus.

Jo hésita. Allait-elle raconter qu'elle avait acheté le tableau qui la représentait? Son tableau? Elle se tut. Elle s'approcha tout près du corps d'Adam, à le frôler. Elle sentait son odeur, sa chaleur, si proche. Adam tendit la main en avant et lui toucha la hanche. Il posa ses doigts, amena sa main gauche sur sa hanche droite. Jo ne bougeait pas, elle sentait son cœur battre, elle entendait le bruit du cheval qui galope et qui tape des sabots. Adam la tenait par les hanches, à quelques centimètres de sa peau. Elle regardait sa bouche, ses lèvres ourlées et entrouvertes. Adam la tira tout doucement vers lui, aussi doucement que le soleil se lève, aussi doucement que la fleur s'ouvre le matin à la rosée, aussi doucement que la plume tombe du nid. Et son corps fut contre son corps. Et Adam ferma ses bras dans son dos et la serra contre lui. Il avait les yeux fermés et Jo plongea dans son baiser, les mains plaquées sur son dos. Un être à deux corps.

 

 

07:15 Publié dans Fiction sociale | Tags : roman, genre, femme | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.