28/03/2011

2100 ZONE AMA

Chapitre 8

EXISTENCEDiapositive1.jpg

 

Georges arrivait à la périphérie de la cité. Il passa devant ce quartier en construction qui donnait sur les champs. En arrivant près de la rue que Jo avait entraperçue la dernière fois, elle lui demanda de s'arrêter. La voiture se lova contre le trottoir, parmi les débris de plâtre, de bois et les sacs de ciment. Jo descendit. L'odeur de neuf et de poussière lui sauta aux narines. Comme c'était dimanche, les ouvriers n'étaient pas là. Jo se dirigea vers une maison en cours de construction. Elle entra et se dirigea immédiatement vers la grande baie vitrée qui lui faisait face. Elle s'immobilisa devant la vitre. Devant elle s'étalaient des champs, et au fond de son horizon lui dressait une merveilleuse montagne, violette et bleue qui lui jetait une invitation à la gravir. Un champ de blé devant la maison. Instinctivement, Jo chercha les coquelicots. Et elle les vit, le long du champ, près du chemin qui faisait la lisière avec le champ suivant. Les coquelicots rouges, fragiles et sauvages. Jo respira une grande gorgée de souvenir, ferma les yeux et entra dans le triptyque d'Adam. Soudain, il lui manqua tout au fond de son âme. Et s'il ne voulait pas venir avec elle? Et s'il avait... peur? Peur d'une femme, peur des femmes, peur de l'autre? Jo tourna les talons, regarda la rue dans les deux sens et se rassit dans la voiture. Georges l'attendait, assis au volant

- J'ai trouvé ma maison

- Magnifique, c'est vrai que ce quartier est très agréable. Et c'est la Rue du Pré

- Je peindrai ma cuisine en vert gazon qui pousse au mois d'avril. Et je regarderai le champ devant ma fenêtre

- Une femme derrière une fenêtre qui regarde l'extérieur, on dirait un tableau

- Et si elle était nue?

- Ce serait un tableau !

 

 

07:05 Publié dans Fiction sociale | Tags : roman, genre, femme | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.