31/03/2011

2100 ZONE AMA

Chapitre 8

EXISTENCEDiapositive1.jpg

 

- Oui Zac est excellent. Mais c'est quand même injuste qu'il ne puisse pas déclarer que c'est lui qui peint ces toiles. Je trouve inique le fait qu'une femme puisse mettre son nom au bas d'une toile et vendre très cher un tableau qu'elle n'a pas créé.

- L'argent devrait aller à Zac, c'est vrai. Mais tu sais, il vend très bien ses toiles. Très cher. Celle qui signe ne touche pas tant que ça

- Tu veux dire que Zac gagne très bien sa vie? Sans être reconnu?

- Oui chérie, il y a deux aspects, le premier est celui de la reconnaissance. Zac peint des toiles qui ne lui sont pas reconnues. La création se voit mais le créateur se cache. On peut effectivement se révolter contre cela. Maintenant, le tableau n'est pas acheté pour la signature au coin en bas, mais bien pour l'émotion qu'il procure, le plaisir. et finalement, que le tableau ait le nom de Zac ou de , Miss Niva, par exemple, peu importe, le peintre, sa création, son œuvre est admirée.

- Ou d'accord et c'est quoi le deuxième aspect?

- C'est l'argent

- L'argent?

- Oui ma chérie, l'argent, l'argent qui fait tout, et défait tout aussi d'ailleurs. Zac peint des tableaux extraordinaires. C'est un fantôme, cela veut dire qu'il a quelques pseudo peintres, voire une seule pseudo peintre, qui vend ses toiles. Si elle veut garder sa crédibilité, si elle veut continuer à gagner de l'argent elle, elle doit toujours vendre de nouvelles toiles ! Et Zac n'est pas idiot, il sait très bien combien une de ses toiles est vendue. Il lui suffit de vérifier sur le net. Pour reprendre l'exemple de tout à l'heure, il lui suffit d'aller voir le site de Miss Niva et de voir les prix affichés.

- Alors? Je ne comprends pas bien

- Si Miss Niva vend une toile 100, et qu'elle donne 10 à Zac, il ne lui vendra pas de toile. Et elle ne touchera rien, et surtout, elle perdra sa célébrité. Car en fait, ce que je crois en tout cas pour Miss Niva, c'est que ce qu'elle aime dans tout ce mensonge, c'est être célèbre. Et elle ne peut pas renoncer

- Donc elle paie très bien Oncle Zac?

- Oncle Zac, comme tu y vas, attention, un homme est un homme ma chérie, il faut garder les limites du raisonnable, et pour soi, et surtout pour lui. Donc ce n'est pas Miss Niva qui paie Zac, c'est l'inverse. Le rapport de force est un rapport d'argent. Celui qui tient la source est le réel dominant.

 

 

07:05 Publié dans Fiction sociale | Tags : roman, genre, femme | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.