04/04/2011

2100 ZONE AMA

Chapitre 8

EXISTENCEDiapositive1.jpg

 

- J'habite dans la zone, plus haut, une coloc avec des gars.

- Une coloc, cela veut dire que vous partagez tout?

- Tout, non, j'ai une chambre à moi, comme chacun. On partage la cuisine, le coin repas et le salon et surtout, ce qui est le plus pénible, Mami Li, j'avoue, la salle de bain.

- Vous devez aller chacun votre tour?

- Non, c'est une pièce qui compte quatre lavabos alignés, et on est toujours plusieurs à se raser ou se brosser les dents en même temps. Ce qui est un peu... je ne sais comment dire

- Vous n'avez pas d'intimité

- Exactement, et moi le matin, je suis un peu lent, et entendre des gens, excusez-moi cracher ou uriner pendant que je me rase...

- Parce que les toilettes sont dans la même pièce?

- Non, il y a une toilette fermée, mais les pissoirs, excusez-moi, sont sur le mur d'en face des lavabos. Mami Li, vous me gênez avec ces questions, je vais faire la vaisselle. Et Georges quitta la terrasse, rouge comme un rouget

- Tu vois ma fille, comment vit un chauffeur, ou un ménager? Et encore, Georges est bien logé, connaissant Kim, elle le traite bien. Mais il y a des endroits dans la zone qui sont bien moins sympathiques

- Mami Li, je suis allée dans la zone, et je n'ai jamais eu de problèmes, il faut arrêter avec cette psychose que les hommes sont dangereux

Mami Li éclatât de rire

- Mais ma chérie, tu es totalement naïve et inconsciente ! Tu es allée ou? Chez Zac, qui habite la rue la plus belle de toute la zone et chez Georges, chauffeur d'une womanager très en vue au Ministère de la Justice. Tu n'as rien vu, excuse-moi, et surtout, surtout ne va pas dans des endroits de la zone toute seule. D'ailleurs, ou que tu ailles, vas-y toujours avec Georges. Souvent, un homme est le meilleur bouclier contre d'autres hommes

- Mami Li, tu oublies que les hommes ont des implants, je ne vois pas ce qu'on risque en tant que femme

- Jo, attention, fais-moi  confiance, les hommes peuvent être très très méchants, sans ou avec implant ! Mais revenons-en à Zac. C'est donc Zac ton souci?

Jo hésita. Est-ce que Mami Li lui tendait une perche pour parler d'Adam?

- Oui, en fait non, pas seulement. Ma question vois-tu, est celle des hommes justement. Pas seulement Zac en particulier, mais les hommes en général.

- Vaste sujet ma chérie. Mami Li se plongea dans son verre de spritz et fixa la mer qui s'irisait sous son regard. Les hommes. Il y a autant d'hommes différents qu'il y a d'hommes ! Il y a Zac, qui est un génie, un génie caché, un fantôme... il y a Georges, qui est un homme aussi, attentionné, serviable, souriant, loyal, et puis il y en a d'autres...

- Oui Mami Li, chacun est un individu personnel différent de l'autre, comme chez les femmes, mais les hommes en tant que groupe, que tout, en tant que partie de notre société. Pourquoi sont-ils dans la zone? Pourquoi ont-ils des implants? Pourquoi ne sont-ils pas... libres?

Mami Li sursauta. Elle tourna la tête lentement vers jo, la regarda dans les yeux et lui dit

- Lève-toi, on va aller voir les tableaux de Zac. Jo, il y a certaines questions qu'il vaut mieux ne pas poser. Je t'en prie, reste dans le monde qui est le tien, ton université, tes examens, Kim, Swan, moi... reste dans cet univers là. Tu n'as pas besoin d'autre chose. Tu vis en sécurité et ton rôle et ton devoir aussi et de faire en sorte que cela continue ainsi pour ta future fille et la fille de ta future fille. Allez viens.

 

 

07:05 Publié dans Fiction sociale | Tags : roman, genre, femme | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.