27/04/2011

2100 ZONE AMA

Chapire 8Diapositive1.jpg

Existence

Jo arriva à l'uni à 8h30. Georges était venu la chercher tôt. En montant les marches, elle reconnut quelques autres jeunes filles qui montaient aussi les marches. Toutes allaient refaire un examen, ce qui était accepté par l'article 7 du règlement interne. Si une jeune fille avait de bons résultats durant l'année et qu'elle ratait un ou deux examens, elle pouvait les repasser, et la meilleure note était conservée. La condition était que l'examen ait lieu dans les 48 heures qui suivaient l'annonce à la jeune fille, afin qu'elle ne puisse pas travailler plus que les autres. Ensuite, les résultats étaient communiqués à toutes les étudiantes, et imprimés dans les registres officiels, édités sur le web, analysés et comparés aux autres universités pour que le Ministère puisse les classifier. Les retombées étaient énormes; tout d'abord, beaucoup de mères choisissaient l'uni pour leur fille en fonction de leur place dans la liste, ensuite, l'écolage était fonction du rang, une uni qui était numéro un ou deux  pouvait demander une taxe très élevée et finalement, les professeures étaient mieux payées, et les meilleures d'entre elles venaient dans les meilleures unis, question de prestige pour leur CV. Ceci expliquait pourquoi il y avait urgence. Jo s'installa à la place qui lui était désignée et au deuxième gong, quand la porte tourna sur elle même, elle regarda par la fenêtre. Il faisait si beau, le parc était verdoyant. A travers la vitre, elle vit le visage d'Adam qui lui souriait. Quel mystère! Et quel secret ! Elle alluma sa plaque et se plongea dans les questions de Me Aiko. Elles lui semblaient complexes, mais possibles à résoudre, avec un peu de méthode. Elle sourit en pensant à la coquine et à l'image qu'Adam lui en avait faite; de la lumière sur un texte sombre. Jo ne releva pas la tête avant d'avoir fini. Elle avait passé environ deux heures à répondre systématiquement à toutes les questions les unes après les autres. Elle s'offrit une petite récompense et regarda à nouveau par la fenêtre. Tout était comme deux heures auparavant. Tout était identique, pensa-t-elle, et tout était différent. Elle avait fini son examen. Jo mourrait d'envie de rendre la plaque immédiatement, mais elle se força à relire. Après une bonne respiration, elle reprit chaque question, en vérifiant qu'elle avait bien compris le sens de ce qui était demandé avant de répondre sa réponse. Trop souvent elle avait répondu faux non pas parce qu'elle ne savait pas mais parce qu'elle avait mal interprété la question. Elle prit encore une demi heure pour tout relire. Contente, elle se leva, regarda encore une fois l'herbe et les arbres dans le jardin et remit sa plaque à la surveillante. Elle quitta la salle, marcha dans le couloir en fixant le bout de ses yeux grand ouverts, passa les portes d'entrée et descendit les marches, comme une reine. Elle se sentait si bien.

 

 

 

07:00 Publié dans Fiction sociale | Tags : roman, genre, femme | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.