01/06/2011

Nom de femme, nom de famille

Le PLR nouveau a nommé ses candidats: neuf. Neuf comme un parti neuf, neuf comme six plus trois, six hommes et trois femmes. Des ténors, connus, sortants comme Hugues ou Christian. Des visibles, comme Edouard ou Pierre. Des espoirs, comme Murat. Tous portent leur nom, depuis toujours... Et il y a des femmes, formidables, comme Nathalie, qui porte le nom de son ex, homme politique connu, ou Simone, qui elle porte une particule.


Et il y a Jill, une femme ordinaire, qui porte un nom magnifique, un nom originaire d'une région fameuse pour ses légendes et ses châteaux, la Transylvanie. Un peu à l'est du röstigraben, il est vrai. Székely, le nom hongrois de son mari né à Sierre, en Valais. Il y a plus de vingt ans, devant l'officier d'état-civil, Jill a du choisir. Et entre le nom de son père ou celui de son mari, elle a opté pour le nom de son mari, au moins, lui, elle l'avait choisi.


Et Jill est devenue officiellement candidate au Conseil National. Première question de taille: son identité, son nom. Magnifique, certes, mais qui reflète une histoire ancienne qui n'est pas la sienne. Alors, si le parti radical est devenu le parti libéral radical, la candidate ordinaire a pensé que Jill Székely pouvait devenir Jill Székely - Hedinger. Se marier avec son identité d'avant.


Quand il parlait de sa famille Hedinger, son père disait: "Je suis suisse depuis 700 ans". Son nom avait pour origine Kilchberg, dans le canton de Zurich, et, bien avant, quand les suisses avaient encore les bras noueux, s'enracinait dans ce petit village voisin: Hedingen.


Jill, candidate ordinaire, portera les valeurs de responsabilité, liberté individuelle et solidarité sous la bannière du PLR.


Au nom de Jill Székely - Hedinger, Jill portera deux histoires d'hommes, celle de son mari et celle de son père.

Voilà comment débute la nouvelle vie d'une candidate ordinaire, par la question du nom de femme, pardon, de famille.


Jill, votre candidate au Conseil National

Les commentaires sont fermés.