29/08/2012

ADAM & REVE

Chapitre 1Diapositive1.jpg

Mariage blanc

Julia et Flor se tournèrent face aux familles, aux amies, aux invitées. Cette foule bigarrée et claire ressemblait à un parterre de fleurs dans un parc au printemps. Toutes différentes, et pourtant l'ensemble était harmonieux et beau. Beau, pensa Jo. Belles femmes font un beau tableau. Julia et Flor arrivaient à sa hauteur. Julia lui envoya un baiser de sa main et Flor lui sourit.

 

Sur le parvis de l'église, les photographes s'affairaient. Il y avait les pipel, ces journalistes de journaux à sensation. La mère de Julia était une des trente ! Tout de même ! Jo remarqua Nancy qui se tenait un peu plus loin. Elle s'approcha:

- Bonjour Nancy.

- Eh, bonjour Jo,  comment allez-vous ?

- Je vais très bien, merci. On ne se tutoyait pas ?

- Si si, bien sûr, mais cette cérémonie est tellement solennelle que je me sens toute retournée

- C'est vrai que c'était une très belle cérémonie. Cela donnerait presque envie de se marier !

- A qui le dis-tu ! Je crois que toute jeune femme rêve d'avoir une telle journée.

- Tu es là pour le journal ?

- Non, je suis invitée. Je connais Julia et sa mère depuis longtemps. Nous étions voisines.

- Etions ?

- Oui, j'ai déménagé quand je me suis mariée, et j'habite maintenant dans un nouveau quartier, vers la sortie ouest de la cité.

- Oh, mais je vois tout à fait. C'est le dernier pétale qui a été construit ?

- Non, pas tout à fait, celui juste avant. Il y a un pétale qui est en construction maintenant, mais nous sommes 200 mètres plus proches du centre. Pourquoi, tu connais ?

- Oui, c'est sur la route du village dans lequel Mami Li, la mère de ma mère, habite. Et je m'y suis arrêtée en juin je crois, quand je suis allée la voir pour la dernière fois. Depuis, elle loge chez maman.

- C'est sympa que taman ait invité saman chez elle pour l'été.

- Oui, en fait c'est parce que je suis partie au loft que nous avons au bord de la mer. Maman se sentait un peu seule je crois.

- Tu as passé tout l'été au bord de la mer ? Quelle chance, cela explique ton super bronzage.

- Oui, j'adore cet endroit, la vue est extraordinaire, je peux nager tous les jours.

- Et ce nouveau quartier, pourquoi tu t'intéresses ? Tu as des envies de t'installer chez toi ? Tu as eu vingt ans déjà ?

- Oui, Nancy, excuse-moi mais je n'ai pas fait de fête. Nous sommes restées en famille à la maison.

- Tu n'as pas fait de fête, quel dommage. C'est pourtant une occasion unique.

- Oui, mais on avait fait une fête en juin pour Nam, mon amie, et elle ne s'est pas très bien terminée. Alors je n'avais pas envie de remettre ça. Ce n'est pas si grave.

- Nam ? Je la connais ? Elle est avec toi ?

- Non, c'est une longue histoire, un peu triste, je te raconterai une prochaine fois. On ne va pas se gâcher le plaisir d'un tel évènement avec des idées moroses, d'accord?

- D'accord, excuse-moi.

 

Les commentaires sont fermés.