04/09/2012

ADAM & REVE

Chapitre 1Diapositive1.jpg

Mariage blanc

Jo était perdue dans ses pensées et ses rêveries quand une main se glissa autour de sa taille. Elle eut un instant de frayeur en pensant que c'était Nam et se retourna vivement.

- Bonjour Jo, quel plaisir de te voir.

- Bonjour Nour, le plaisir est pour moi, tu vas bien ?

- Oui, c'est un rêve. Je trouve qu'il n'y a rien de tel qu'une telle fête pour recommencer l'uni. En fait, chaque année, il faudrait organiser un mariage le weekend avant la reprise. Ce serait un bonheur de revenir après les vacances

- Oui, tu as raison, un tel mariage fait plus penser à un miracle qu'à une fête !

- Qu'elles sont belles. Le jour de son mariage est le plus beau jour pour une femme.

- Et le jour de la naissance de son bébé ?

- Oh non, quelle horreur. Elle souffre, il y a du sang, elle est grosse, laide, sent mauvais... une femme qui devient mère n'a rien d'attirant. C’est un corps qui donne un autre corps.

- C'est un point de vue...

Jo ne se sentait pas assez bien pour lui dire qu'elle pensait que la vie qui se transmettait d'une âme à l'autre était la plus belle magie qu'elle n’ait jamais pu imaginer. Elle en revint aux mariées.

- Oui, Julia et Flor sont vraiment très belles dans leur robe.

- Une robe blanche, des fleurs... et le décolleté de Flor, tu as vu, quel dos ! Sublime. Elle cache tout et suggère tout. Elle ne montre rien mais invite à la découverte. Une reine de la séduction. Je comprends que Julia ait craqué.

- Mais Julia n'est pas mal non plus dans le genre. Ce ruban autour de sa taille qui ne demande qu’à être dénoué, cette robe sage qui cache ses genoux comme pour mieux les montrer quand elle bouge. Je suis sure qu'elle n'a pas mis de culotte.

Nour pouffa, prit sa respiration et murmura.

- Julia sans culotte, en robe sage, et Flor qui lui caresse la cuisse en l'embrassant dans le cou.

Jo se tourna vers Nour et lui planta ses yeux dans les siens.

- Ma chérie, je pense que tu as assez bu. Si tu veux finir la soirée et rester décente, je te conseille d'aller faire quelques pas. Ou bien une sieste, à choix.

- Une sieste, tu ne voudrais pas venir avec moi ? Je pourrais te raconter comment j'imagine la nuit de noces. Julia serait debout, et Flor, à ses pieds, remontant lentement avec sa bouche le galbé de la jambe. Julia aurait enlevé sa ceinture de soie et l'aurait nouée autour des yeux de Flor.

- Assez, le soleil et le champagne t'égarent. Je te laisse Nour et te conseille vivement de reprendre tes esprits. 

Les commentaires sont fermés.