11/09/2012

ADAM & REVE

Chapitre 1Diapositive1.jpg

Mariage blanc

Jo n'arrivait pas en retirer son regard de Madame  C. Crone. C’est uniquement lorsqu’elle-même la regarda en lui faisant un petit signe des paupières que Jo put décrocher son attention. Devant elle, le bouquet de Julia. A droite, Kim.

- Maman, c'était Madame Mado  C. Crone !

- Oui je sais mon cœur.

- Parce qu'elle ne s'est pas présentée.

- Oui, les Trente n'ont pas besoin de dire qui elle sont. Et elle fait partie des deux ou des trois plus puissantes femmes de la cité. Je ne sais pas qui aurait l'affront de ne pas savoir qui elle est !

- Je me sens un peu bizarre.

- Tu as un job ma chérie, et de quelle façon !

- Oui, je suis un k, il y a le l, le m, le n... et le k.

- Il y a le aaah, le euh, le hue charrette ou le oh c'est beau, mais toi tu es une exception a-t-elle dit, une exception !

- Elle devait penser à sa propre fille ! Elle doit être là d'ailleurs. Si la mère est là, la fille aussi. Je me demande qui c'est.

- Mais tu l'as rencontrée à la clinique, non ?

- Non, je t'ai déjà dit, je l'ai manquée. Elle est partie juste quand nous arrivions. Je ne connais pas son visage. Et ici, avec toutes les jeunes femmes invitées, c'est juste impossible de la retrouver

- J'ai une idée proposa Swan, tu vas voir la Madame  C. Crone et tu lui dis: " Mado, tu peux me dire qui est ta fille ? J’aimerais bien savoir, suite à cette sombre histoire de viol"…

Elles partirent toutes les trois d'un grand éclat de rire.

- Mado, je me demande bien qui ose l'appeler Mado. La mère de Julia peut-être ?

- Tu te souviens quand vous étiez fâchées avec Julia ce que je t'avais dit sur le X ? L’inconnue que sa mère et Madame  C. Crone étaient éventuellement amies, voire, très bonnes amies ?

- Oui Mman, tu es une devine. Tu anticipes toujours tout.

- Oui, facile, dans une dizaine de possibilités, si une s'avère juste, on dit que je suis une devine. Je n'ai fait que la liste des courses !

- Mman, je t'adore.

- D'ailleurs Jo, j'aimerais quand même bien savoir ce que vous vous étiez dit avec Mado lorsque vous avez pris le thé ensemble...

- Rien du tout, c'est mon petit secret.

Jo s'interrompit car l'orchestre avait repris un morceau assez fort pour créer le silence des convives. Après quelques minutes et un chant poignant sur l'amour que Killy Cooper entonna, le silence s'imposa.

 

Les commentaires sont fermés.