14/09/2012

ADAM & REVE

Chapitre 2Diapositive1.jpg

Mens, songe !

La docteure Maje se leva et se dirigea vers la fenêtre.

- La vue est splendide. La nuit enveloppe les vignes de teintes sombres. On dirait des gens qui marchent dans la pénombre. Bon je vais y aller, votre mère attend devant la porte. Vous pouvez vous lever et, prenez le sérum. Je vous en donne un second pour demain matin, avant que vous alliez à la Clinique de la Paix. Bonsoir

- Bonsoir docteure, merci encore.

Et la docteure Maje, dans sa splendide robe bleue turquoise, franchit la porte de la chambre. Kim entra.

- Alors ma chérie, comment te sens-tu ?

- Bien mman. La docteure Maje m'a donné un sérum, que je dois prendre maintenant et encore un demain matin.

- Mais pourquoi m'a-t-elle fait sortir ? Pour une simple hypoglycémie, c'est ridicule, c'est le surmenage, non ?

- Mman, je dois te dire une chose très importante.

- Ici ? Cela ne peut pas attendre d'être à la maison ?

- Je ne crois pas. C’est maintenant. Je me suis évanouie, car je fais de l'anémie...

- Et tu as des nausées...

- Oui, même plus en fait. Quand j'étais dans le parc, c'est parce que je ne me sentais pas bien déjà

- Tu es enceinte ?

- Oui mman.

- … ?

- Je suis enceinte d'Adam.

- D'Adam ! Mais tu te rends compte de ce que tu fais ?

- Mman, je vais avoir un bébé.

- Mais tu ne le connais même pas !

- Et toi, quand tu as choisi le X  qui serait le deuxième X  de moi, tu connaissais le Y qui allait avec ? Tu ne sais même pas quelle tête il avait !

- Adam ! Un bébé !

Kim avait l’air hébété, mais elle se ressaisit assez vite.

- Ma chérie, c'est magnifique que tu attendes un enfant. Tu as déjà vu une clinique ? La Clinique de la Colline ?

- Non, mman, j'irai a la Clinique de la Paix, chez Mme Emma.

- Elle sait déjà ?

- Non, et je ne sais pas très bien comment lui dire soit un très gros mensonge, soit une impossible vérité.

- On verra. Le mieux serait de lui dire que tu ne peux rien dire. Parce que le mensonge serait quoi ?

- De dire que je me suis fait inséminé dans une autre clinique, celle de la Colline par exemple, comme elles sont toutes soumises au secret médical, Mme Emma ne pourrait pas vérifier.

- C'est un gros mensonge. Et la vérité?

- Lui dire que je suis enceinte d'un homme ! Et qui plus est qui n'existe pas ! Officiellement et socialement ? Non, c'est impossible.

- Donc j'en reviens à ma suggestion: tu lui dis que tu ne peux pas lui dire maintenant mais que tu lui promets de lui raconter plus tard. Quand elle sera encore plus proche de toi, tu pourras tout lui expliquer.

- Ok, je vais voir. Je dois impérativement aller demain faire un contrôle. C’est la docteure Maje qui me l'a demandé, et j'ai promis que j'irai.

- Très bien, Georges t'y amènera et je viendrai avec toi.

- Merci mman.

- Mais de rien ma chérie. Je te rappelle que j'ai une fille, un peu spéciale, je l'avoue, et tellement extraordinaire. Au moins on ne s'embête jamais avec toi !

Jo embrassa saman, se leva, frotta sa robe bleue coquelicot et s'approcha de la fenêtre.

- C'est vrai qu'on dirait des gens qui marchent dans la nuit.

Les commentaires sont fermés.