26/09/2012

ADAM & REVE

Chapitre 2Diapositive1.jpg

Mens, songe !

Jo connaissait son horaire donc elle pouvait prendre rendez-vous avec la Clinique de la Paix. Elle appréhendait un peu, mais Mme Emma lui avait promis qu'on ne lui poserait pas de questions. Jo avait les yeux rivés sur la fleur de son bureau et s'était soudain sentie absente. Adam lui avait manqué, tellement manqué, c'était une sensation physique, comme une absorption de toute la matière, de tout le temps, de tout l'espace et plus rien n'existait. En marchant dans le couloir, elle reprit le même chemin dans sa tête, le chemin qui menait à Adam. Elle plongeait dans son souvenir, dans les images qui lui emplissaient la tête, le loft, les petits déjeuners, les repas du soir sur la terrasse, le vin frais.

- Miss Jo, c'est la troisième fois que je vous appelle, vous me snobez ?

Jo s'arrêta net. Mary Mady se tenait devant elle en souriant.

- La dernière fois que je vous ai vue, vous marchiez les yeux fermés, au risque de vous cogner aux murs. Et maintenant, vous marchez les oreilles closes, au risque de paraître bien impolie aux yeux des gentilles professeures qui vous saluent !

- Je suis désolée Mary Mady. Mais c'est vrai je ne vous ai pas entendue.

- Quelle aptitude vous avez à vous exclure du monde. Je suppose que c'est une force. Mais enfin. Je vous demandais comment vous alliez ?

- Je vais très bien, merci, les vacances furent fabuleuses et je suis contente de revenir. Et vous ?

- Je vais très bien. Je me réjouis de cette année, c'est une grande année pour l'université. Et si vous arrivez à mener ce projet de recherche à terme, nous serons encore plus reconnues. Vous avez commencé à regarder ce qui se trouvait dans la caisse ?

- Oui, un peu. J’ai trouvé un très beau poème.

- Ah, un poème ?

- Oui, il s'intitule "Ailleurs" et il parle d'amour et d'absence.

- Thème classique. Je suis ravie que vous ayez commencé. Je suis à votre disposition pour vous aider si vous le voulez. Vous avez déjà établi un plan ?

- Non, pas vraiment. Je voulais tout d'abord faire connaissance avec les textes que j'ai dans ce carton puis établir un agenda en fonction des thèmes que je vais aborder. Nous pourrions nous voir à ce moment-la ?

- Quand vous voulez. Je suis à votre disposition. Et utilisez la salle de recherche, c'est une grande opportunité pour vous. Et vous savez que les champs d'étude sont plus vastes là-haut que chez vous.

- Comment ça ?

- Vous avez accès à plus de bases de données depuis l'uni que depuis votre maison. Donc ne pensez pas travailler depuis votre chambre à coucher. Vous serez trop limitée.

Mary Mady jeta un coup d'œil à sa montre

- Il faut y aller, la séance d'information commence dans 10 minutes. Vous venez ?

- Oui naturellement. Je voulais prendre un verre d'eau avant, mais je n'aurai pas le temps.

- Il y a des verres et des bouteilles en bas, venez avec moi, je vous emmènerai dans la salle des profes. Dites-moi, je ne voudrais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais vous avez pris un peu de poids cet été ? ça vous va très bien, vous faites plus, comment dirais-je, femme ? Oui, plus femme et moins jeune fille.

- Merci, je suis touchée

- Allez venez, on descend.


Les commentaires sont fermés.