04/10/2013

Le pénis, un mâle nécessaire ?

N’en déplaise à certain-e-s, le pénis est une création unique et irremplaçable. Surtout pour la femme.

 

Le plaisir sexuel de la femme est un mystère. Ou plusieurs mystères. Ou plusieurs plaisirs. On en parle et on écrit beaucoup à ce sujet, surtout les hommes, faut-il le souligner. Nous, femmes, on ne nous demande pas notre avis, on nous « étudie ». Objet de science, le plaisir sexuel féminin ? Par chance plus personne n’ose citer Freud et sa vision réductrice du clitoris, il fait sourire et c’est tant mieux.

 

Notre belle société de consommation produit des jouets intimes de toute sorte : en plastique, en latex, en verre, en acier, qui vibrent, qui bougent, qui changent de couleur, qui parlent, qui font vrai ou qui font faux, ou faux-vrai ou vrai-faux.

 

Mais aucun, non aucun ne peut remplacer le pénis. Le pénis ? Et pourquoi ? Parce que le pénis, outre ses fonctions qui ressemblent à celles d’un jouet, est unique. La texture, la chaleur, la forme... rien ne le remplace. Même le plus perfectionné des ersatz le plus perfectionné ne sera jamais qu’un ersatz. Un jouet, un objet.

 

De plus, le pénis est l’arbre qui cache la forêt. Car derrière le pénis se trouve... un homme. Non pas un Homme, femme ou homme, mais bien un homme. Une version mâle de la race humaine.

 

Un homme ? Ce truc poilu avec de grands pieds ? Oui, un homme, avec des mains, une peau, une bouche... un homme qui peut faire jouer la femme avec son pénis, qu’il a et qu’elle n’a pas. Un homme dont les mains peuvent toucher la femme, ses mains, son corps, tous les autres lieux qui allument et déclenchent des plaisirs. L’homme qui a aussi une peau, qui entre en contact avec la peau de la femme, pour caresser, masser, glisser. L’homme qui a aussi une bouche qui peut vous susurrer des mots doux et faire des tas d’autres choses que je vous laisse imaginer.

 

Vous savez tout cela me direz-vous. Oui mais ce que l’on nous dit, à nous femmes, c’est que l’homme ne pense qu’avec son sexe. L’homme est réduit à son sexe. L’homme n’a de plaisir que par son sexe.

 

L’homme ne pense pas avec son sexe, il joue avec. Ce qui manque sans aucun doute à de nombreuses femmes, jouer avec... d’où les nombreux jouets pour y suppléer. Mais surtout, l’homme ne se réduit pas à son sexe, car il est un corps comme celui de la femme, qui aime les mêmes choses que la femme. L’homme est une femme, avec un pénis en plus.

 

Un homme peut vous caresser, une femme aussi. Un jouet peut donner du plaisir, une femme aussi. Mais seul l’homme peut vous donner ce que vous ne pouvez obtenir toute seule, la fusion de deux énergies, dont le vecteur est le pénis, ce trait d’union de l’amour.

 

Dans ce siècle du porno-cirque, j’ose le dire et je l’affirme, le pénis est un mâle nécessaire. Jouons, vibrons et aimons, homme et femme ensemble, tout simplement.

Commentaires

Enfin une vraie femme qui ose dire ce qu'elle pense de la relation amoureuse. Car il est des hommes qui ne peuvent jouir que d'un plaisir partagé et dont la jouissance est celle qu'ils donnent à la femme.

Écrit par : Lambert | 04/10/2013

Merci pour ce billet si juste et bien envoyé !

Écrit par : jmo | 04/10/2013

Il n'est pas donné à tout le monde de bien... écrire et de jouir....0:)

Écrit par : Noëlle Ribordy | 04/10/2013

C'est lumineux comme mille Soleils

Écrit par : Denise Park | 04/10/2013

bonjour

j'écris de France et je lis les blogs helvétiques qui sont de grande valeur intellectuelle et qui savent bien à propos souligner les tares et points noirs des français .

Pour ce billet Jill démontre qu'elle est une femme d'esprit qui a pris le temps de se pencher sur la physiologie de l' homme , ce que toute femme ( et homme ) devrait faire pour éviter le grand malentendu . Bravo Jill et bravo la Suisse .

Écrit par : PADRAIG | 07/10/2013

Les commentaires sont fermés.