31/10/2013

Wonder Woman: la pilule... argentée ?

 

La révolution du siècle dernier s’est appelée « sexuelle ». La femme a pris possession de son corps qui dépassait la définition de reproduction à celle de plaisir. Non que les femmes d’avant la révolution n’aient pas eu de plaisir, mais que ce plaisir risquait d’enfanter, ou pas.

 

Cette révolution fut matérielle. On est dans le corps – objet. Dans le plaisir physique. Dans l’appropriation, la découverte, la jubilation de ces organes qui deviennent siens. 

 

Cette révolution matérielle s’accompagne, comme son ombre suit son corps, d’un autre changement radical, mais totalement, ou presque, ignoré.

 

Le tabou mort aurait-il donné naissance à un autre tabou ? Plus subtil encore ? Plus caché ? Plus intime ? Plus pervers ?

 

La révolution matérielle est bien… matérielle. A la matière du corps succède l’argent matériel. Au sens où l’argent est un bien qui nous permet d’acquérir des biens matériels et nous donne l'illusion de pouvoir en acheter des immatériels. L’argent, d’or et d’argent, est devenu papier, puis écriture. Avant la révolution matérielle, la femme ne possédait que ce qu’on lui donnait. Après, la femme possède ce qu’elle gagne. Ce qu’elle se donne à elle-même, par son travail ou ce qu’elle reçoit par dépendance.

 

Tout s’achète, tout se vend. Mais qu’en est-il au quotidien ? Quelles différences entre faire les courses pour le repas du soir, négocier son salaire, s’acheter une belle robe ou offrir un somptueux cadeau à la personne qu’on aime ?

 

Rien ne relie ces actes, ces comportements, sauf un : l’usage de l’argent. Combien ? Pour quoi ? Et que coûte ce qui n’a pas de prix ?

 

L’argent est un mystère profond, un « continent noir » comme disait Freud en parlant des femmes. Dans le cœur des ténèbres, il y a le sexe, et aujourd’hui, il y a l’argent. Qu’en sait-on ? Que savez-vous ?

 

Certaines * se penchent sur la question et apportent des ébauches de cartes pour naviguer dans cet univers argenté. Un voyage au cœur du dernier tabou qui vous invite à vous découvrir. On est libre quand on choisit ses dépendences. On est responsable de sa liberté.

 

Dis-moi comment tu dépenses et je te dirai qui tu es…

 

****************

*Conférence de Bloom & Boom sur « Wonder Woman : à l’aise avec l’argent ? »

http://bloomandboom.com/conference2013/

*Ateliers de WiB-Swiss pour les femmes « Parlons Ca$h »

http://www.f-information.org/

https://www.facebook.com/events/173339669523215

 

Les commentaires sont fermés.