13/09/2010

A toutes les petites idiotes...

A toutes les petites idiotes,

A celles qui sont si heureuses de montrer qu'elles peuvent se pavaner "comme les grandes" qu'on voit sur les clips vidéo

A celles qui hésitent entre un string bleu ou un léopard pour faire flipper le prof de gym quand elles vont bouger dans leur micro short

A celles qui se croient des tops parce qu'un mec un peu friqué leur promet monts et merveilles dans un château où elles vont devenir des "stars"... du porno ?

A celles qui se croient belles parce qu'un crétin bourré leur fait des compliments de pacotille leur cul sur un tabouret de bar !

A celles qui passent leurs soirées devant des cocktails et derrière des rayban et qui disent f..k à tout propos, surtout de leur cours de math

A toutes les petites idiotes et à toutes les mères des petites idiotes qui sont si fières de la fraîcheur de la chair de leur chair...

Quand est-ce qu'une petite idiote atteint l'intelligence sexuelle ?

Car tant qu'il y aura des petites idiotes, il y aura des gros dégueulasses...

 

31/08/2010

Quand Jean Piaget revient à l'Ecole...

Une feuille rose, une feuille rose qui tombe, une feuille qui nous fait rosir de plaisir. "Ecole Jean-Piaget", information aux élèves majeurs. Un titre qui sonne, on sent qu'on s'adresse aux "grands", à ceux qui ont passé de l'âge de l'enfance à celui de l'adulte... Je cite:

"Si votre accession à la majorité ne va pas fondamentalement modiifer votre situation, elle va cependant impliquer un changement significatif par rapport aux droits qui vous sont reconnus par la loi et les devoirs qui y sont rattachés: il n'existe pas de demi-majorité ni de période d'essai. Vous devrez répondre seul-e de vos actes.

Nous vous invitons à garder avec vos parents un dialogue constant et à les tenir régulièrement informés de votre situation scolaire."

Un terme me touche tout particulièrement, terme si peu usité quant il s'agit de nos sacro-saints rejetons: celui de "parents". Enfin ! il est reconnu que même si nos enfants deviennent grands, peuvent voter, fumer, conduire, dire ce qu'ils pensent... ils sont toujours nos enfants. Nos enfants que nous nourrissons, que nous logeons, que nous vêtons... nos enfants que nous aimons depuis leur naissance et même avant, et dont l'avenir nous importe plus que tout au monde. "Parents", un mot qui ne se dit qu'au pluriel, un mots générique qui nous reconnaît dans ce grand oeuvre qu'est l'éducation de nos futures et futurs citoyens de demain. Enfants majeurs, certes, mais enfants toujours...  Merci l'Ecole !

Lire la suite

10:38 Publié dans Humeur | Tags : école, majorité | Lien permanent | Commentaires (0)